L'idée d'un pays - Goulven Le Bahers
     
L'idée d'un pays
Nous avons séjourné au Malawi, ma compagne et moi, d’avril 2008 à avril 2010. Nous avions déjà voyagé et travaillé à l’étranger mais c’était la première fois que nous partions pour deux années entières. Laurence a décroché un poste de responsable de projet « sécurité alimentaire » pour une ONG française. Comme il fallait mettre tout en place, il y avait du travail pour deux et j’ai pu aussi participer à cette aventure tout en réalisant mon projet photographique. A travers celui-ci, je souhaitais, un peu naïvement, donner un aperçu de ce à quoi peut ressembler un pays d’Afrique australe au début du 21ème siècle. Pourtant, le Malawi a beau être le pays, après la France, où j’ai séjourné le plus longtemps, j’ai l’impression que beaucoup de choses m’ont échappé à son sujet. Lors de séjours plus courts dans d’autres pays, j’avais le sentiment d’avoir saisi quelque chose : un semblant de compréhension ou, du moins, une essence palpable. Mais peut-être n’était-ce que l’intégration de clichés et d’images faciles. En vivant et en travaillant plusieurs années au Malawi, j’ai peut-être dépassé les clichés, mais qu’ai-je trouvé derrière ? Deux ans, c’est une période finalement trop courte pour construire une représentation plus fine et profonde, d’autant que nous étions partie prenante : pas voyageurs et simples témoins, mais immigrés occidentaux et chefs de projet. Nous avions un statut social particulier dans notre village, impliquant une distance entre ses habitants et nous malgré les relations fortes que nous avons tissées durant cette expérience. Je me suis retrouvé un peu perdu, comme si la représentation de ce pays fuyait devant ma volonté de mieux le comprendre. C’est finalement cette distance que j’ai photographié : des lumières, des silhouettes, des atmosphères comme autant de balises qui me permettront peut-être un jour de reconstituer une idée structurée de ce pays.
Top